Edito du 28 septembre 2020

Message d’un chanteur de fond (petite charte personnelle)…

Cet étrange Covid et sa trainée d’imprévisibles me pousse à faire le pas, à poser quelques

résolutions devenues évidentes pour moi, les voici :
 Postulat de base : Je n’ai plus la volonté de prouver au monde mon
« indispensabilité »… mais je saisis chaque instant qui m’est offert pour continuer à
écrire et chanter, nourri par cette vie simple et sobre dans la Drôme qui m’abrite.
 Je fais désormais totalement confiance au « téléphone arable » pour la diffusion de
mes livres, disques et surtout pour les concerts… grâce aux initiatives autogérées
d’une « Société civile » en mutation, et avec le soutien des deux associations-
jumelles : « Fanal » et « Chansigne », saluant au passage le petit sérail d’amis qui
les font vivre depuis quelques années : Jean-Claude, Thierry, Renée-Paule, Gilbert,

Yohan, Fanny, Hugo…

 En conséquence : Dans des délais parfois très courts, je me tiens prêt à venir
chanter là où l’on me demande, y compris pour des petits publics, reconnaissant de
ce temps sabbatique qui m’est offert actuellement et qui me permet de faire ce

choix convivial…

 Je prends quelques distances avec la « chose Internet », m’écartant de sa grande
foire d’empoigne-parade (You tube, Facebook et autres miroirs aux alouettes…) :
La messagerie classique me suffit amplement : morice.benin@wanadoo.fr… et je la
trouve pratique, cela me suffit !
 Nous allons, avec Sophie-Do, développer les « Chants sourciers », suite à
l’expérience de cet été qui nous a beaucoup enseigné : au moins deux fois dans
l’année. Cette initiative correspond à un esprit nouveau de proximité, de création,
d’un certain « art du vivre ensemble ». Le prochain est prévu en avril 2021 : S’il vous

intéresse, contactez-vous

 Ne vous privez pas d’un message de soutien ou d’amitié lié à toutes ces
« résolutions » : La solitude du chanteur de fond est parfois pesante…

Avec toute ma fidèle présence,
Morice Benin, à Die.

PS : Vous prendrez bien un p’tit texte, tout nouvellement écrit… sur la « bonté »,

justement :
Sur la bonté
J’écris sur la bonté
Petite flamme vacillante
S’enracinant dans le secret
De l’être depuis sa naissance
Anonyme, discrète
Fuyant les apparences

5 thoughts on “Edito du 28 septembre 2020

  1. Bonjour,
    Je suis Claire Millot. Je suis secrétaire générale de l’association Salam qui vient en aide aux migrants sur le littoral de la Mer du Nord à Calais et à Grande-Synthe.
    Votre texte sur la bonté nous est arrivé par la poste, “je ne sais pas par qui”, me dit la copine qui va chercher le courrier.
    Si c’est vous, merci!
    Si ce n’est pas vous.merci quand même d’avoir écrit ce beau poème.
    Je vous demande la permission d’en publier un extrait dans notre newsletter mensuelle.
    Je ne le ferai pas sans votre accord.
    Bien cordialement
    Claire Millot
    0634626871
    salamnordpasdecalais@gmail.com

  2. Bonjour,
    Môrice a accompagné toute mon adolescence depuis qu’une amie de Montélimar me fit écouter “je vis” sur un affreux petit magnétophone. La cassette grinçait, mais pas les mots…Quoi que… Plus tard à Lille au théâtre Sébastopol j’ai assisté à un très bon concert et après pu échanger quelques mots… On ne parlait pas d’after à l’époque mais l’ambiance était bonne dans les loges.
    Recevez toutes mes sincères condoléances.
    Sylvain.

  3. Merci Môrice, tu nous a fait rêvé , tu nous a fait aimé.paix à ton âme. Et maintenant petite aurore…

  4. Salut Morice.,on t’aimait tant.Quant les jours étaient durs,ou tout simplement quand on voulait une petite tranche de bonheur, on t’ecoutait en se disant que le monde peut être magnifique.
    On t’écouter toujours00

Répondre à Jean-Noel Dufour Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.